BORELLA PETROFF Florence

Florence Petroff est docteur en histoire et civilisation des mondes anglophones. Elle a soutenu une thèse à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis en 2020 sous la direction de Bertrand Van Ruymbeke. C’est une étude du rôle des regards que les colons américains et des Ecossais se sont portés dans la construction d’identités hybrides, associant la britannicité à l’américanité ou à la scotticité, au cours de la Révolution américaine (1765-1783).

Thèse :
« Le miroir atlantique. L’Écosse et l’Amérique dans la crise impériale : regards croisés et identités hybrides au sein du monde britannique (1765-1783) ».

Thèmes de recherche

  • L’Atlantique britannique
  • La Révolution américaine
  • Les Lumières écossaises
  • La presse anglophone au XVIIIe siècle

Articles dans revues à comité de lecture

  • « William Robertson’s unfinished History of America. The Foundation of the British Empire in North America and the Scottish Enlightenment », Transatlantica, 2 | 2017, mis en ligne le 19 avril 2019.
     
  •  « L’empire idéal chez William Barron : une union impériale intégrant l’Amérique, d’après les modèles antiques et écossais », XVII-XVIII. Revue de la Société d’études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles, n° 74, L’Empire, 2017.
     

Article dans une lettre d’information

  • « The Scots’ Response to the American Revolution : A North British Vision of Empire, Constitution, and Representation », Eighteenth-Century Scotland, the Newsletter of the Eighteenth-Century Scottish Studies Society, N◦ 35, Spring 2021.£
     

Compte-rendu

  • Compte-rendu de la conférence du professeur Hodson : « The Acadian Diaspora », Transatlantica 1-2013.
     

Communications

HAL : https://cv.archives-ouvertes.fr/florence-petroff

Messagerie électronique : florence.petroff[at]gmail.com