Les 55 jours de Pékin



This article is not available in english.

Parution aux éditions Jean-Jacques Wuillaume, Collection Histoire et Patrimoine, de l’édition critique du livre de Jean-Jacques Matignon 
Les 55 jours de Pékin : journal d’un médecin au siège des légations, 28 mai-18 août 1900. Introduction, établissement du texte, notes et index de Juliette Bourdin.

https://www.tracetavie.com/produit-un.html?numero=1&id=48

Résumé :

Médecin militaire attaché à la légation de France en Chine depuis 1894,
Jean-Jacques Matignon se trouve à Pékin lorsque survient la révolte des
Boxeurs au printemps 1900. Bon connaisseur de l’Empire du Milieu et fin
observateur du petit monde cosmopolite des expatriés, il tient un
journal du 28 mai au 18 août et note avec minutie les détails du célèbre
siège des légations (20 juin – 14 août), connu comme « les 55 jours de
Pékin ». 
Nombreux furent les assiégés qui, conscients de vivre un moment
historique, tinrent un journal quotidien de ce siège ; mais le Dr
Matignon fut probablement l’un des diaristes les plus prolixes, jamais
avare de détails allant du plus trivial au plus sérieux, animé du désir
de conserver la trace précise des événements au jour le jour, ainsi que
des propos tenus par les uns et par les autres. Il nous fait vivre ce
siège avec une verve remarquable, pleine d’humour et de mordant, et
brosse un tableau saisissant de ces circonstances exceptionnelles : le
docteur livre les faits « avec ses tripes », à chaud, sans fard, sans la
réserve attendue des diplomates et des militaires, puisque son objectif
était d’abord et avant tout de consigner la matière brute des
événements.
Parmi le foisonnement des témoignages publiés, le journal du Dr Matignon
représente donc une archive riche et précieuse car, à la différence des
rapports officiels, son caractère intime ajoute la « petite histoire » à
celle qui s’écrit avec un grand H.