Séminaire LAPS 2011-2012


Séminaire LAPS 2011-2012

DateIntervenant(s)Titre
1er juin 2012 Joan Carles Mora Bonilla (Universitat de Barcelona) « L1/L2 use effects on vowel perception and production in bilinguals »
« L2 fluency and phonological development during study abroad and formal instruction »
16 mars 2012 Maud Ciekanski (EXPERICE, Paris 8 / Paris 13 ; intégration prochaine à LAPS) « Interactions multimodales synchrones et asynchrones issues de formation enligne pour l’apprentissage des langues étrangères : problématiques, méthodologies et analyses »
24 février 2012 Chantal Claudel (Paris 8 / CEDISCOR-SYLED, Paris 3 ; intégration prochaine à LAPS) « L’étude de genres de discours dans des perspectives contrastives et didactiques »
13 janvier 2012 Claire Tardieu (PRISME, Paris 3) « L’évaluation de l’oral »
9 décembre 2011 Bertrand Lauret (LPP, Paris 3) et Takeki Kamiyama (LAPS, Paris 8) « Le traitement de la phonétique au début de l’apprentissage des langues étrangères »
23 septembre 2011 Roussi Nikolov et Malina Ditcheva (Université de Plovdiv Païssii Hilendarski, Bulgarie) « La syllabation automatique en français et en anglais - un modèle phonologique et son informatisation »
 
 

Résumés

 

-  Joan Carles MORA BONILLA, Universitat de Barcelona : L1/L2 use effects on vowel perception and production in bilinguals

 

Previous research on early bilingualism investigating the plasticity of the perceptual system in L2 learning has focused on the Catalan mid vowels /e/ and /ε/ [1,2,3]. This research has shown that even early Spanish-Catalan bilinguals who are highly proficient in Catalan exhibit an asymmetric behaviour in lexical decision tasks in which Catalan-dominant bilinguals obtain higher error rates in the identification of /e/-nonwords than /ε/-nonwords. The source of this asymmetry may be attributed to the co-existence of native and mispronounced Spanish-accented /ε/-words in the mental lexicon of Catalan-Spanish bilinguals (/gaλεdə/ vs.*/gaλedə/) [4,5] or to the phonetic “weakness” of the mid-vowel contrasts due to various factors, including the pervasive influence of Spanish in a bilingual environment. This talk will present evidence from bilingual populations differing in amount of use of their L1 and L2 lending support to a phonetic “weakness” hypothesis. The perception data analysed includes accuracy and latency measures of degree of categoriality obtained through various identification and discrimination tasks. The production data was obtained through word-list and paragraph readings and it examined degree of contrast categoriality through spectral distance scores in cognate and non-cognate words.

 

References

[1] Bosch, L., Costa, A., Sebastián-Gallés, N. (2000) First and second language vowel perception in early bilinguals. European Journal of Cognitive Psychology 12(2). 189-221.

[2] Pallier, C., L. Bosch, Sebastián-Gallés, N. (1997) A limit on behavioral plasticity in speech perception. Cognition 64. B9-B17.

[3] Sebastián-Gallés, N., Echeverría, S., Bosch, L. (2005) The influence of initial exposure on lexical representation : Comparing early and simultaneous bilinguals. Journal of Memory and Language 52. 240-255.

[4] Sebastián-Gallés, N., Rodríguez-Fornells, A., Diego-Balaguer, R., Díaz, B. 2006. First- and second-language phonological representations in the mental lexicon. Journal of Cognitive Neuroscience 18(8). 1277-1291.

[5] Sebastián-Gallés, N., Vera-Constán, F., Larsson, J. P., Costa, A., Déco, G. 2008. Lexical plasticity in early bilinguals does not alter phoneme categories : II. Experimental Evidence. Journal of Cognitive Neuroscience 21(12). 2343-2357.

 

retour

 
 

-  Joan Carles MORA BONILLA, Universitat de Barcelona : L2 fluency and phonological development during study abroad and formal instruction

 

This talk will present the results of a study investigating the differential effects of two learning contexts, formal instruction (FI) at home and a study abroad period (SA) on the oral production skills (fluency in speech production and perception and production accuracy of L2 sounds) of advanced Catalan-Spanish undergraduate learners of English. Speech samples elicited through an interview at three data collection times over a two-year period were quantitatively assessed for fluency, accuracy and complexity. Perceptual accuracy was assessed through an AXB discrimination task and production accuracy through a reading aloud task. The results revealed robust fluency gains during SA, moderate improvement in accuracy and lack of gains in complexity. Initial fluency scores, rather than post-FI scores, accounted for a substantial amount of variance in the fluency scores after SA. The three-month SA period was found to have no significant effects on participants’ perception or production skills. These findings provide strong evidence for the positive impact of a SA period on the development of oral fluency, but not on the development of L2 pronunciation.

 

retour

 
 

-  Maud Ciekanski, EXPERICE, Université Paris 8 : Interactions multimodales synchrones et asynchrones issues de formation enligne pour l’apprentissage des langues étrangères : problématiques, méthodologies et analyses

 

Depuis une décennie, le développement d’environnements de formation en ligne permettant aux apprenants de langue étrangère de communiquer et de travailler ensemble de façon synchrone et asynchrone a suscité un engouement grandissant auprès des formateurs et des apprenants. Sur le plan de la recherche, ces plateformes de formation génèrent des interactions complexes entre les participants dont les analyses renouvellent le questionnement sur les traces et leurs traitements (Betbeder et al. 2008).

 

Cette intervention permettra de discuter des modalités de traitement des traces recueillies dans ces contextes d’apprentissage multimodaux, à partir de deux ensembles de travaux :

  • les travaux menés dans le cadre de MULCE (MUltimodal contextualized Learner Corpus Exchange) (Projet ANR Corpus et outils en SHS 2006-2010 : http://ubpweb.univ-bpclermont.fr/HEBERGES/mulce/) qui a permis la conception d’une base de données pour les corpus d’apprentissage en ligne (Chanier & Ciekanski, 2010)
  • les travaux portant sur les corpus d’échanges entre petits groupes transnationaux en ligne à visée interculturelle (Abendroth-Timmer et al, 2010).

En prenant pour point de départ les travaux sur la multimodalité en didactique des langues, nous questionnerons les cadres théoriques et méthodologiques nécessaires à l’analyse des interactions multimodales dans le contexte particulier de l’apprentissage en ligne en petit groupe (recueil des données, conventions de transcription, organisation et présentation des données pour l’analyse). Des exemples d’analyses effectuées sur ces données à l’échelle micro permettront de présenter nos résultats et de discuter des atouts et des limites des outils utilisés.

 

retour

 
 

-  Chantal Claudel, CEDISCOR-SYLED, Université Paris 3 / Université Paris 8 : L’étude de genres de discours dans des perspectives contrastives et didactiques

 

Au cours de cette intervention, on se propose de présenter les modalités de traitement effectuées sur des genres de discours écrits et oraux comme le courriel personnel, l’interview de presse ou encore le cours magistral, dans des perspectives contrastives ou non, à travers la démarche et les outils de l’analyse de discours.

 

En prenant pour point de départ l’orientation contrastive, on se propose de montrer de quelle façon des genres issus de plusieurs langues et cultures - essentiellement le français et le japonais - sont appréhendés à des fins théoriques, méthodologiques et descriptives et comment la démarche nourrit des recherches en didactique sur les formes de sélection et de pédagogisation de supports pour la classe, sur la structuration de séquences de cours (en particulier en classe de langue) et sur l’agir professoral (dans les cours magistraux à l’université).

 

retour

 
 

-  Claire Tardieu, PRISME, Université Paris 3 : L’évaluation de l’oral

 

Cette présentation s’interrogera sur l’évaluation de l’oral dans l’enseignement-apprentissage des langues en milieu institutionnel. Après avoir réfléchi au concept même d’évaluation on se demandera ce que signifie l’oral aujourd’hui à travers ses différents avatars : compréhension, production, interaction. On retracera ainsi l’évolution de la conception de l’oral (de Krashen à Ellis en passant par Widdowson) d’un savoir-faire prétendument passif à une véritable compétence alliant cognition et action (Bange), et on illustrera le propos d’exemples et de diverses modalités d’évaluation. (Banqoutils, DEPP, tests psychométriques, CECRL, CLES)

 

Enfin, on esquissera des perspectives pour le futur.

 

retour

 
 

-  Roussi Nikolov et Malina Ditcheva, Université de Plovdiv Païssii Hilendarski : La syllabation automatique en français et en anglais - un modèle phonologique et son informatisation

 

Le terme de syllabation automatique désigne la segmentation informatisée en syllabes d’une représentation (acoustique ou graphique) de la parole. Ce travail traite le cas le plus simple, notamment celui de la représentation de la parole sous forme d’une suite de symboles phonémiques. La syllabation automatique d’une chaîne de phonèmes est par elle-même une tâche de programmation informatique, donc purement technique, puisqu’il s’agit simplement de « traduire » en langage informatique les règles phonologiques de syllabation pour une langue donnée. Cependant, au-delà des applications pratiques, une telle formalisation ultime et opérationnelle d’un modèle théorique devient autrement plus intéressante quand on considère l’économie de l’algorithme applicatif comme une sorte de mesure de la rationalité des différents modèles de départ. En outre, les modèles informatisés de la syllabe pour le français et l’anglais présentés ici suggèrent des améliorations possibles des modèles phonologiques correspondants.

 

résumé long

 

retour